• Matériaux avancés
    Matériaux avancés
    0 défis actifs - 176 défis
  • Vallée de la Plasturgie
    Vallée de la Plasturgie
    0 défis actifs - 0 défis
  • INNO+
    INNO+
    0 défis actifs - 34 défis
  • Innovéé
    Innovéé
    0 défis actifs - 2 défis
  • Innovation en Chimie
    Innovation en Chimie
    0 défis actifs - 5 défis
  • Saguenay / Lac-St-Jean
    Saguenay / Lac-St-Jean
    0 défis actifs - 8 défis
  • Grappe en Composites NB Inc
    Grappe en Composites NB Inc
    0 défis actifs - 0 défis

Des technologies propres pour bâtiments performants

Numéro du défi : 55198 Date d'ouverture : 2018-05-09
Statut : Fermé Date de fermeture : 2018-10-31

Contexte

La Société québécoise des infrastructures (SQI) a pour mission, d’une part, de soutenir les organismes publics dans la gestion de leurs projets d’infrastructure publique et, d’autre part, de développer, de maintenir et de gérer un parc immobilier qui répond à leurs besoins en mettant à leur disposition des immeubles et en leur fournissant des services de construction, d’exploitation et de gestion immobilière.
Présente dans toutes les régions du Québec, la SQI est propriétaire d’un parc immobilier diversifié (bureaux, palais de justice, établissements de détention, postes de la Sûreté du Québec, laboratoires, maisons d’enseignement, centres d’archives, ateliers, entrepôts, etc.), composé de près de 350 immeubles qui représentent 1,7 million de mètres carrés et dont la valeur totale atteint près de 4 G$. Elle loue également auprès de propriétaires privés, à travers quelque 850 baux, près de 1,5 million de mètres carrés, dont 85 % sont constitués d’espaces de bureaux.
Par ailleurs, la SQI planifie et réalise actuellement plus de 60 projets majeurs de construction, dont les budgets totalisent 5,3 G$.

Description de la problématique

À titre de propriétaire d’une portion importante du patrimoine immobilier public, la SQI a l’obligation de gérer ses immeubles de manière à en assurer la conservation à long terme. Depuis plusieurs années, elle manifeste concrètement son engagement envers la construction et la gestion immobilière durables. La SQI entend donc poursuivre et renforcer les actions démontrant son exemplarité à titre de gestionnaire immobilier écoresponsable, en continuant à réduire l’empreinte écologique des bâtiments de l’État et en assurant la protection de son patrimoine bâti, et ce, en harmonie avec les orientations gouvernementales récemment dévoilées dans la Vision immobilière du gouvernement du Québec.
La SQI est notamment sensible aux risques associés aux changements climatiques, qui pourraient affecter la pérennité de son parc immobilier. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) des bâtiments étant directement liées au type et à la quantité d’énergie utilisée pour le chauffage et la climatisation, la SQI entend aller au-delà de la cible de réduction de l’intensité énergétique de son parc d’immeubles fixée dans le cadre de l’application de la Politique énergétique du Québec 2030, et mettre l’accent sur l’utilisation des énergies renouvelables dans ses propriétés.
À cet effet, dans le cadre de Vision immobilière, la SQI est appelée à réaliser, d’ici cinq ans, un projet pilote de bâtiment net-zéro énergie qui sera un banc d’essai pour l’intégration des systèmes de pointe dans l’exploitation des bâtiments. Mettant à profit les plus récentes avancées en matière d’Internet des objets et d’intelligence artificielle, ce projet d’immeuble « vert et intelligent » servira à tester et, le cas échéant, à adopter des technologies qui optimiseront à la fois la performance énergétique des immeubles ainsi que le confort et la sécurité de leurs occupants.
Les bâtiments net-zéro énergie sont particulièrement efficaces, au point où ils produisent, sur une base annuelle, de l’énergie au moins autant qu’ils en consomment. Pour ce faire, un ensemble de solutions éprouvées ou innovantes sont utilisées pour diminuer substantiellement leur consommation tout en produisant de façon autonome de l’énergie à faible impact environnemental, à l’aide notamment de l’aérothermie, de la géothermie ou de la biomasse. Ils mettent également à contribution les plus récentes applications de l’immotique (capteurs, senseurs, systèmes de contrôle automatisés, logiciels d’analyse et de pronostic) pour optimiser le confort des occupants.

Contrainte(s)

La SQI est soumise à la Loi sur les contrats des organismes publics et elle doit appliquer les règles de transparence et d’équité dans ses relations d’affaires.
Elle réalise ses projets à titre de maître d’ouvrage et, à ce titre, elle définit les performances attendues de ses projets en déterminant des exigences techniques (consommation énergétique, niveau d’émissions de GES, qualité de l’air intérieur, insonorisation, durabilité, fiabilité des systèmes, facilité d’opération, etc.). Il appartient aux firmes professionnelles responsables de la conception et aux entreprises chargées de l’exécution des travaux de proposer des solutions contribuant à atteindre les performances attendues.

À déterminer

Vos favoris

Vous n'avez pas de favori

Ouvrir une session